ELEKTRA

9 octobre - 6 décembre 2015
Romaeuropa - Digitalife
Rome

ELEKTRA est fier de présenter Québec Digitale Roma, du 9 octobre au 6 décembre 2015 à Rome. Cette vitrine d'artistes numériques québécois se déroulera lors de l'exposition Digitalife Luminaria dans le cadre du festival Romaeuropa. Avec plus de deux mois de d'exposition à la Pelanda - Macro Testaccio à Rome, et un week-end d'ouverture marqué de performances et du MIAN, le Marché international de l'art numérique, ELEKTRA poursuit son rôle d'ambassadeur et d'exportateur du talent québécois à l'international en présentant une série de premières européennes.

Programmation:

Louis-Philippe Demers, Bill Vorn - Inferno
Performance / Installation robotique

Inferno

Inferno est une œuvre robotique inspirée par la représentation des différents niveaux de l'enfer décrits dans l'Enfer de Dante ou les dix tribunaux de l'enfer Haw Par Villa et d'autres représentations religieuses. La spécificité de cette performance participative réside dans le fait que les spectateurs portent sur leur corps les exosquelettes : s'en suit une chorégraphie (inattendue et involontaire!) programmée et contrôlée par ordinateur. Le public devient alors une partie active de la performance. L'œuvre sera présentée dans sa version performance le premier week-end puis en installation.

Louis - Philippe Demers et Bill Vorn ont travaillé ensemble sur de nombreux projets d'art robotique depuis 1992. Inferno est leur dernière collaboration.

Performances : les 9 et 10 octobre 20h30 - 23h
Louis-Philippe Demers - Blind Robot
Installation

Blind Robot

Louis-Philippe Demers présente Blind Robot, une installation dans laquelle les visiteurs sont invités à prendre place devant la machine et à amorcer un dialogue non verbal avec ce robot aveugle. Celui-ci explore délicatement le corps et plus particulièrement le visage du visiteur d'une façon qui rappelle celle utilisée par les non-voyants pour identifier une personne ou un objet.

Performances : 9 octobre 20h30 - 23h | 10 octobre, 16h - 23h
Myriam Bleau - Soft Revolvers
Performance

Revolver

Soft Revolvers est une performance audiovisuelle pour 4 toupies d’acrylique translucide conçues par l’artiste. Grâce à des senseurs placés à l’intérieur des interfaces, chaque toupie contrôle les sons d’une composition musicale électronique. Avec leur large circonférence et leur rôle comme instrument de musique, les toupies évoquent le DJing des tables tournantes et la culture hip-hop : les tableaux sonores résultant témoignent de ces influences populaires, se mouvant librement entre consonance et dissonance rythmiques.

Myriam Bleau est une compositrice, artiste multimédia et musicienne originaire de Montréal. Explorant les limites entre performance musicale et arts numériques, elle cherche à créer des systèmes audiovisuels qui dépassent l’écran, en réalisant des installations et des interfaces musicales de performance.

Performances : 9 et 10 octobre 22h
Maxime Damecour - TemporAIR
Installation

TemporAIR

TemporAIR est une interface qui permet d’animer différentes matières élastiques de sorte à recréer des effets filmiques en temps réel. De minces câbles d’aviation ou du maillage plastique sont contrôlés par un logiciel et un dispositif, mécanique et sonore, développés par l’artiste. En résultent des sculptures en mouvement qui créent un net contraste avec la réalité.

Maxime Damecour est un artiste multidisciplinaire basé à Montréal. Motivé par une grande curiosité, son travail de création est souvent activé et stimulé par la possibilité de détourner les objets de leur usage habituel.

Nicolas Bernier - frequencies (light quanta)
Installation

frequencies

Né d’une fascination pour la science, le son et la lumière, le projet frequencies (light quanta) a mené Nicolas Bernier à se pencher sur le quantum – la plus petite unité de mesure d’énergie. L’artiste explore les relations conceptuelles entre les principes de base de la physique quantique et l’art audioluminescent. Les signes, lignes et points gravés sur les panneaux s’animent sous l’effet de la lumière, créant sans cesse, par des jeux de réflexions, de nouvelles compositions visuelles.

Au travers de chacun de ses projets, Nicolas Bernier est la recherche d’un équilibre entre cérébralité et sensualité ainsi qu’entre matières organiques et traitements numériques.

Samuel St-Aubin - De choses et d'autres
Installation

De Choses Et D'Autres

Samuel St-Aubin présente une série de sculptures cinétiques soulignant l'aspect ludique du quotidien. Les objets-matières sélectionnés sont mis à l'épreuve à travers des exercices d'équilibre, de force et de hasard qui dévoilent le côté poétique de ce qui nous entoure et qui échappe souvent à notre attention.

Samuel St-Aubin est un artiste en nouveaux médias qui vit et travaille à Montréal. Il contribue à de nombreux projets artistiques depuis maintenant sept ans. Il agit comme conseiller en art technologique auprès d’artistes émergents et établis.

Martin Messier - BOÎTE NOIRE
Installation

Boîte Noir

Avec BOÎTE NOIRE, Martin Messier s’intéresse à la mise en son et en mouvement de faisceaux lumineux projetés dans un grand prisme aux parois transparentes. Cherchant à définir les contours de cette matière fuyante, il matérialise l’amplitude de ses formes et en décompose les fréquences. Le spectateur voit et entend l’évolution du spectre blanc : ses contractions et dilatations, ses courbes et tracés, ses apparitions et disparitions. Tels des signaux fantomatiques contenant les traces d’événements passés, le spectateur est invité à en reconstituer l’histoire.

Explorant le rapport entre le son et la matière, inerte ou vivante, Martin Messier se spécialise dans la mise en scène d’œuvres sonores. Il donne la parole à des objets du quotidien, des machines inventées et des corps en mouvement.

Jean Dubois - Tourmente
Video Installation

Tourmente

L’installation vidéo interactive Tourmente (2015) permet aux passants de transformer une série de portraits affichés sur un écran public en soufflant sur le micro de leur téléphone portable personnel. Selon l’intensité de l’air expiré, le visage affiché peut être caressé par une légère brise ou frappé par une violente bourrasque.

Jean Dubois vit et travail à Montréal (Canada). Sa pratique et ses recherches artistiques zigzaguent entre les dispositifs aléatoires, les rapports intersubjectifs, la spatialisation textuelle et l’approche in situ.

Tarifs:
10€, prix réduit 7€

Après le 10 octobre : 7€, prix réduit 5€

L'ACREQ / ELEKTRA souhaite remercier Romaeuropa, Digitalife, la Délégation du Québec à Rome, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le ministère de la Culture et des Communications du Québec.